CONNAITRE LE DIABETE

DIABETE CHEZ LA FEMME

DIABETE ET VIE QUOTIDIENNE

VIDEOS SUR LE DIABETE

Accueil » DIABETE CHEZ L'ENFANT

DIABETE CHEZ L’ENFANT

Soumis par le Sunday, 21 June 20098 Commentaires

DIABETE CHEZ L’ENFANT

( causes – mécanismes – signes – chiffres )


Le diabète de l’enfant (appelé diabète type 1 ou diabète insulinodépendant) et le diabète de l’adulte (appelé diabète type 2 ou diabète non insulinodépendant) ont des causes tout à fait différentes, leurs mécanismes sont différents et leur traitement est différent.

Le diabète type 2 ou diabète non insulinodépendant survient en général après l’âge de 35-40 ans,

les causes sont multiples :

  • Facteurs familiaux et héréditaires
  • Facteurs environnementaux, sédentarité, excès de poids, stress……

Les mécanismes :

Il y’a deux anomalies essentielles :

  • Défaut de production d’insuline sur le plan quantitatif et qualitatif
  • Défaut de captation de l’insuline par les cellules du corps ( foie, muscle, tissu adipeux), qui permet au glucose de passer dans la cellule, pour être transformé en énergie ou stocké.

Les signes :

En général, les signes dans le diabète de type 2 sont absents, ou très peu présents, sauf en cas de déséquilibre sévère du diabète.

REGULATION NORMALE DE LA GLYCEMIE

LE PANCREAS

Le pancréas – vient du mot grec «  PANKREAS », utilisé par Ambroise Paré en 1562.

Pan – veut dire : tout ; Kréas – veut dire : chair ; donc pancréas = tout en chair

Le rôle du pancréas dans le diabète a été découvert par Oskar von Minkowski, en 1889 à Strasbourg, lorsque son assistant lui a signalé que chiens opérés la veille avaient soif et que leurs urines attiraient les mouches

Le pancréas fait partie des organes du tube digestif, il est situé derrière l’estomac.

Le pancréas est une glande qui a 2 fonctions :

Une fonction digestive – fonction exocrine – il produit des enzymes déversés par le canal de wirsing dans le duodénum du tube digestif, qui dégradent les lipides et protéines alimentaires.

Une fonction endocrine – qui régule le taux de sucre dans le sang par l’action de 2 hormones :

L’insuline – produite par les cellules B, et qui abaisse la glycémie ( hormone hypoglycémiante),

Le glucagon – produit par les cellules A, et qui augmente le taux de sucre dans le sang, (hormone hyperglycémiante)

Normalement, il y’a un équilibre parfait entre ces 2 hormones :

-Au moment du manger – la production du glucagon diminue, et celle de l’insuline augmente

- Après le repas – la production du glucagon devient plus importante, et celle de l’insuline diminue.

L’INSULINE

L’insuline (du latin insula, île

1 – Nature de l’insuline :

L’insuline est une hormone naturelle de l’organisme produite par les cellules B des îlots de Langerhans du pancréas

L’insuline est une protéine de 86 acides aminés; avec aux extrémités la chaîne A (21 acides aminés) et la chaîne B (30 acides aminés); reliés entre eux par le Peptide C (31 A..A)

insuline

2 – Production et libération de l’insuline :

Sous l’influence de :

    • Facteurs nerveux : parasympathique ( l’odorat,le goût,la vue des aliments)
    • Facteurs chimiques : le glucose; les acides aminés (Arginine,Leucine).
    • Facteurs hormonaux : sécrétés par le tube digestif ( les incrétines )

Il y a sécrétion d’insuline : ( 0,6 à 1 unité/kilo/24h )

3 – Rôles de l’insuline

C’est l’insuline qui permet au premier carburant de l’organisme ( le glucose ) d’entrer dans la cellule ( du foie, du muscle, du tissu adipeux…). Dans la cellule, le glucose soit il est transformé en énergie, soit il est stocké sous forme ( de glycogène dans le foie et le muscle ), ou de (triglycérides dans le tissu adipeux)

En cas d’abondance alimentaire, l’insuline stimule aussi la conversion des glucides en acides gras, en vue de leur stockage dans le tissu adipeux

glucose

L’insuline permet aussi le stockage des lipides alimentaires dans le tissu adipeux, et la synthèse de protéines à partir des acides aminés alimentaires.

L’insuline est une hormone constructive, qui permet l’assemblage des petites unités en grandes molécules ( hormone anabolisante )

Durant la vie foetale, c’est l’insuline qui joue le rôle d’hormone de croissance. Lorsqu’une maman diabétique est enceinte, et présente des taux de sucre, même à peine élevés, le pancréas du fœtus commence à produire plus de l’insuline pour équilibrer le diabète de la maman, mais en même temps l’enfant prend beaucoup de poids ( macrosomie ).

LES CAUSES DU DIABETE TYPE 1

Les causes exactes du diabète type 1 ne sont pas connues, on ne sait pas pourquoi chez certains enfants, à un certain âge, l’organisme ne reconnaît plus les cellules B du pancréas qui produisent l’insuline, et commence à les détruire. Donc, le diabète de l’enfant est une maladie auto-immune. Quand 90 % des cellules B sont détruites, le diabète apparaît.

epid-did-2

Il y’a aussi le facteur familial et héréditaire, mais il n’est pas déterminant. Dans

90 % des nouveaux cas de diabète de type 1, on ne trouve aucun cas de diabète dans la famille de l’enfant. Le risque de devenir diabétique si un parent est atteint ne dépasse pas 2 à 5 %.

RISQUE DE SURVENUE DE DIABETE DE TYPE 1 :

Population générale

0,2 %

Personnes DR3 et DR4 (1% de la population générale)

7 %

Enfant de mère DID

2-3 %

Enfant de père DID

4-5 %

Frère ou sœur d’un DID

5 %

Frère ou sœur d’un DID HLA différent

< 1 %

Frère ou sœur d’un DID HLA identique

15 %

Frère ou sœur d’un DID HLA semi- identique

7 %

Jumeau homozygote d’un DID

30-40 %

DID - Diabète InsulinoDépendant ( diabète type 1 )

HLA – DR3 et DR4 – zones du système génétique très impliqué dans l’apparition du diabète

Le facteur génétique seul est insuffisant, il y’a d’autres facteurs environnementaux qui participent au déclenchement de la maladie : comme l’infection, surtout virale ( virus Coxsackie ); facteurs alimentaires et chocs psychologiques.

epid-did-1

On observe depuis quelques années le rajeunissement de diabète type 2, et l’abaissement de l’âge d’apparition de cette maladie avant 20 ans. Ceci est dû surtout à l’obésité infantile.

DIABETE TYPE 1 – EPIDEMIE QUI GRIMPE

Le diabète de type 1 peut apparaître à n’importe quel âge, mais surtout avant l’âge de 20 ans. Le diabète de type 1 représente 5 à 15 % du diabète selon les pays. L’incidence du diabète de type 1 est très faible avant l’âge de 1 an, maximale entre 4 et 10 ans, elle subit ensuite une décroissance, puis reste stable après 20 ans.

On observe depuis plusieurs années une tendance à l’abaissement de l’âge de début du diabète chez les enfants. Selon une étude Européenne « Eurodiab » de 1989 à 2003 réalisée dans 17 états européens, on remarque l’augmentation du diabète type1 surtout chez les enfants moins de 5 ans. On parle à juste titre d’épidémie de diabète de type 1 chez l’enfant.

photo_0302_459_306_42781

( image : photo 0302 459 )

« Ces résultats confirment l’impression de tous les pédiatres diabétologues depuis plusieurs années, témoigne le Pr. Lucienne Chatenoud, du Service d’Immunologie Biologique de l’Hôpital Necker à Paris

« L’hypothèse la plus avancée est l’hypothèse hygiéniste, indique Lucienne Chatenoud. Dans tous les pays industrialisés, on observe une diminution des infections endémiques chez les jeunes enfants, liée aux programmes de vaccination et à l’utilisation des antibiotiques ; or cette diminution est corrélée à une augmentation de la fréquence des maladies auto-immunes ou dysimmunitaires : diabète de type 1, sclérose en plaques, maladies inflammatoires de l’intestin, mais aussi les allergies.

LES SIGNES DU DIABETE DE TYPE 1

Quand les cellules B du pancréas sont détruites, il n y a plus d’insuline. Le sucre ( glucose ) ne peut plus entrer dans la cellule, il s’accumule dans le sang. « si on fait une prise de sang, on constate une glycémie élevée = hyperglycémie ».

Le rein est le filtre naturel de l’organisme. Plusieurs litres de sang passent 24 heures/ 24 heures à travers le rein ; les produits utiles et nécessaires ( le sucre, lipides, protéines…) à l’organisme sont réabsorbés, et les déchets et produits toxiques sont éliminés par l’urine. Mais, le rein ne tolère pas trop de sucre. Si le taux de sucre dépasse 1,70-1,80 g/l , le rein va éliminer le sucre avec les urines. Le malade urine fréquemment = polyurie ; avec sécheresse de la peau et des téguments = déshydratation.

Le corps va commencer à perdre du liquide, ce qui va stimuler le centre de la soif ( dans le cerveau ), et le malade va commencer à boire plusieurs litres par jour = polydepsie.

Les cellules du corps pour survivre et accomplir leurs fonctions, elles font appels à d’autres sources d’énergie : les protéines des muscles, et les graisses du tissu adipeux, qui n’ont pas besoin d’insuline pour entrer dans la cellule. Le malade va d’abord perdre du poids = amaigrissement.

La combustion des graisses dans les cellules va donner des corps cétoniques, qui sont détectables dans les urines à l’aide de bandelettes réactives = acétonurie.

Le petit enfant qui est normalement actif, bon vivant, souriant,

Va devenir plus calme, endormi, très fatigué, et bien sûr c’est l’amaigrissement, la soif intense et les urines très fréquentes qui alarment les parents. Si le patient n’est pas traité par des injections d’insuline, il va entrer dans un coma appelé “acidocétosique” avant de mourir.

Le premier enfant diabétique qui a reçu l’insuline est Léonard Thompson, jeune canadien âgé à l’époque de 14 ans. ( voir chapitre « histoire de l’insuline ») Depuis cette date, le traitement du diabète de type 1 ne pose plus de problème avec la mise sur le marché de plusieurs types d’insuline.


8 Commentaires »

  • wadie a dit:

    merci dr.khlafa pour toutes ces éclaircissements et recommandations que tu présentes pour les diabétiques dans le monde

  • saloua a dit:

    merci docteur khlafa pour ces informations merci milles fois

  • hasna a dit:

    salam merci bien docteur KHLAFA ,les informations que vous nous presentez nous aident beucoups à comprendre notre maladie et à mieux suvivre avec elle.

  • Nadia a dit:

    merci à vous pour tous ces détails
    je ne suis peut être pas sur le bon forum.mais je vous expose mon souci.je vis en France
    On vient de découvrir que ma fille de 12 ans est diabétique de type 1. il n’y à évidement aucun antécédent dans la famille, sauf mon hyperthyroïdie et celle de son père aussi. on nous dit qu’il y à tout de même ce facteur héréditaire qui pourrait jouer la dessus.mon souci est effectivement d’adapter son régime alimentaire à son insuline ou l’inverse ? ici on me fait peser le pain, les pates, les grains de couscous autant vous dire que je ne vais pas m’en sortir.
    Vous faites comment au Maroc? ils mangent comment les enfants diabétiques au Maroc ? quel quantité de pain par exemple?
    merci à vous de m’aider car là je patauge dans la semoule ;-)

  • abdessallame a dit:

    merci infiniment docteur

  • Salah a dit:

    Merci . Dr.khlafa pour ces informations Merci

  • trurneJet a dit:

    Advance the websites is not easy. Meet is extremely high. Manner, the the great of fitting and winsome trap locate does not oath its success. People take requisite of to somehow get to her. And there is no easier means of advertising and search engine. You just call to gradient in them. How to secure drugged positions? Basic of all, you basic to in into being an optimal place quest of search engines. Then fall heir to as uncountable arriving links to this page. Such links can clearly pique such as net directories. Where to arouse up these directories?
    You can start here:

    Katalog stron | Katalog stron | Katalog stron

  • soso a dit:

    merci infiniment docteur pour ces informations

Laisser votre réponse!

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonnez à ces commentaires via RSS.

S'il vous plaît Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Il s'agit d'un Gravatar-enabled Blog, Pour obtenir votre globally-recognized-avatar, s'il vous plaît allez vous inscrire à Gravatar.